Les cyclistes sont-ils sous-payés ?

Les coureurs professionnels se donnent sans compter. Ils sont en permanence sur les routes, quand il ne s'agit pas de compétition, c'est l'heure de l'entrainement. Toute peine mérite salaire, dit-on, mais les salaires des coureurs cyclistes sont-ils réellement à la hauteur des efforts fournis ?

 

Les Salaires

Les coureurs employés par des équipes du World Tour (équivalent de la première division) gagnaient en moyenne 264 000 euros bruts par an, soit 22 000 euros par mois. Des chiffres à relativiser, car déformés par les hauts salaires du peloton. Selon Pascal Chanteur, président de l'Union Nationale des Cyclistes Professionnels (UNCP), interrogé par le quotidien économique en 2014, le coureur français moyen touchait plutôt 5400 euros nets par mois.

Un cycliste pro doit en effet gagner au minimum 33 000 euros pour courir au niveau pro. C’est un accord légal imposé par l’UCI. 30% du peloton environ gagne donc 2750 euros par mois. Peu quand on connaît les contraintes de ce métier et les salaires de certains autres sportifs (foot par exemple) ne jouant en plus pas forcément.

A côté de ces 30%, 3 à 4 coureurs environ dans chaque équipe gagnent environ 450 000 euros à l’année ou plus. Certains dépassent même ces sommes déjà très importantes. Les leaders de formations comme Froome, Nibali, Contador ou Quintana touchent plus de 200 000 €/mois de salaire sans compter les accords de sponsoring qu’ils peuvent avoir de leurs côtés.

 

Ce que la Grande Boucle rapporte aux coureurs.

Le Tour de France est la plus grande, du moins la plus populaire des épreuves cyclistes. Chaque année, ce sont trois fois plus de personnes qui encouragent les coureurs qu'aux Jeux Olympiques. Rien que ça ! Il est surprenant de constater qu'en France, le Tour de France devient "ringard", alors qu'il est de plus en plus populaire à l'étranger - c'est d'ailleurs pour ça que les étapes sortent régulièrement de l'Hexagone.

 

Le classement général – Maillot jaune

Le premier au classement général porte le maillot jaune. Celui-ci lui est remis à la fin de chaque étape. Il touche une prime mais les 150 premiers coureurs en remportent également une. Voici la répartition des gains. Il y a une forte différence en fonction de la place, la plus importante prime allant évidemment à la place d'honneur. Il ne faut pas cependant pas oublier que le cyclisme est un sport d'équipe. Le leader partage les primes avec les huit autres coureurs de son équipe, qui l'aident à remporter une épreuve, et avec le staff. Au final, le vainqueur n'empoche donc qu'un dixième de la prime. 

Tour de France 2015 - Le Maillot Jaune

CLASSEMENT GAINS CLASSEMENT GAINS
1er 450'000 € 16ème 1'500 €
2ème 200'000 € 17ème 1'300 €
3ème 100'000 € 18ème 1'200 €
4ème 70'000 € 19ème 1'000 €
5ème 50'000 € 20ème 950 €
6ème 23'000 € 21ème 900 €
7ème 11'500 € 22ème 850 €
8ème 7'600 € 23ème 750 €
9ème 4'500 € 24ème 700 €
10ème 3'800 € 25ème 650 €
11ème 3'000 € 26-30ème 600 €
12ème 2'700 € 31-40ème 550 €
13ème 2'500 € 41-50ème 500 €
14ème 2'100 € 51-90ème 450 €
15ème 2'000 € 91-150ème 400 €

 

Le classement par points – Maillot vert

Tour de France 2015 - Le maillot vert

Le maillot vert récompense le leader du classement par point, souvent appelé en raccourci, classement du meilleur sprinteur. Les 8 premiers touchent également un prix une fois arriver à Paris.

CLASSEMENT GAINS
1er 25'000 €
2ème 15'000 €
3ème 10'000 €
4ème 4'000 €
5ème 3'500 €
6ème 3'000 €
7ème 2'500 €
8ème 2'000 €

Chaque jour, lors des sprints intermédiaires, des gains sont attribués aux 3 premiers coureurs franchissant la ligne :

  • 1er : 1'500 €
  • 2ème : 1'000 €
  • 3ème : 500 €

Ces gains peuvent également s’ajouter aux primes de victoires si le sprinteur gagne en plus une étape. Le porteur du maillot vert touche, quant à lui, 300 € par jour.

 

Le classement de la montagne – Maillot à pois

Tour de France 2015 - Le Maillot à pois

Le classement de la montagne récompense également à Paris les 8 premiers de son classement selon le barème suivant qui est le même que pour le porteur du maillot vert :

CLASSEMENT GAINS
1er 25'000 €
2ème 15'000 €
3ème 10'000 €
4ème 4'000 €
5ème 3'500 €
6ème 3'000 €
7ème 2'500 €
8ème 2'000 €

Lors de passages de cols, les coureurs se voient gratifiés de primes supplémentaires, le détail ci-dessous :

Pour un col hors-catégorie :

  • 1er : 800 €
  • 2ème : 450 €
  • 3ème : 300 €

Pour un col de 1ère catégorie :

  • 1er : 650€
  • 2ème : 400€
  • 3ème : 150€

Pour un col de 2ème catégorie :

  • 1er : 500€
  • 2ème : 250€

Pour un col de 3ème catégorie :

  • 1er : 300€

Pour un col de 4ème catégorie :

  • 1er : 200 €

Le porteur du maillot à pois touche également 300 € par jour. En haut de certains cols, des primes spéciales sont versées. Voir plus bas. On comprend alors que certaines échappées au long court en montagne peuvent vite devenir intéressantes pour les coureurs.

 

Le classement du meilleur jeune – Maillot blanc

Tour de France 2015 - le Maillot Blanc

Le maillot blanc est porté par le meilleur coureur de moins de 25 ans au classement général. Son porteur touche 300€ par jour en blanc et le meilleur jeune de chaque étape remporte 500€. Le classement final récompense les 4 meilleurs jeunes avec les dotations suivantes :

  • 1er : 20 000 €
  • 2ème : 15 000 €
  • 3ème : 10 000 €
  • 4ème : 5 000 €

 

Les victoires d’étapes

Les 20 premiers sont dotés d’une prime lors des arrivées d’étape en ligne ou un contre-la-montre.

 
CLASSEMENT Etape en ligne / contre la montre individuel Contre la montre par équipe
1er 8'000 € 10'000 €
2ème 4'000 € 5'000 €
3ème 2'000 € 2'500 €
4ème 1'200 € 1'000 €
5ème 830 € 800 €
6ème 780 € 700 €
7ème 730 € 600 €
8ème 650 € 600 €
9ème 650 € 500 €
10ème 600 € 500 €

Les primes vont jusqu’au 20ème qui touche 200€.

 

Le classement de la combativité

Ce classement récompense le coureur le plus combatif d’une étape mais aussi le super-combatif du Tour. Ce classement est le résultat quotidien et final d’un vote d’un jury de journalistes. Le combatif d’une étape remporte 2 000€, le super-combatif final 20 000€.

 

Le classement par équipes

Lors de chaque arrivée d’étape, la meilleure équipe remporte 2 800€. Le classement général par équipe récompense les 5 premières équipes avec les sommes suivantes.

  • 1ère équipe : 50 000€
  • 2ème équipe : 30 000€
  • 3ème équipe : 20 000€
  • 4ème équipe : 12 000€
  • 5ème équipe : 8 000€

 

Les primes exceptionnelles

D’autres primes jalonnent le parcours du Tour, en montagne notamment, offerte au premier coureur à franchir un col par exemple :

  • le souvenir Henri Desgranges (en hommage au créateur du Tour de France) au sommet du col de la Croix de Fer (sur l’étape 20) : 5 000€
  • le souvenir Jaques Goddet (ancien directeur du Tour) au sommet du col du Tourmalet (sur l’étape 11) : 5 000€

Au total, toutes ces primes et ces gains s’élèvent à plus de 2 millions d’euros qui vont être repartis entre 198 personnes (22 équipes de 9 coureurs). En moyenne cela fait 10'101 €/personne. Certes, le montant ne sera pas uniforme entre les coureurs. Mais cela permet d'arrondir convenablement les fins de mois.

 

Image : © Le Coq Sportif - le Tour de France

  • Commentaires

0 Commentaires

Top