HNF Heisenberg XF1 : le VTT électrique par BMW

Le département BMW i, spécialisé dans le développement de la gamme de véhicule électrique BMW, a conçu un nouveau système de transmission moteur qu'il a présenté sur son VTT XF1.

Le constructeur munichois n'en est pas à son premier coup d'essai dans le monde du deux roues. Il est déjà très réputé pour fabriquer des motos, mais il s'est déjà essayé à l'exercice de "construire un vélo" tout comme ses confrères allemands. BMW i a pour vocation de développer des voitures électriques mais également des services de mobilité visionnaires. Le projet a été développé en partenariat avec HNF Heisenberg.

Au premier regard, on s'aperçoit qu'il s'agit d'un vélo à assistance électrique tout suspendu. Rien de bien surprenant pour le moment. Sauf si l'on regarde de plus près la transmission. Celle-ci est à courroie. Décidemment c'est à la mode en ce moment. Les ingénieurs de BMW ont mis en place un système spécifique permettant de transmettre le mouvement sans que la courroie ne se détende malgré l'oscillation du bras arrière. Le pédalier a été désaxé pour ajouter un mouvement supplémentaire permettant au moteur de bouger simultanément avec la suspension arrière. On parle alors de pédalier flottant. La courroie conserve ainsi sa tension et le cycliste ne subit aucune saccade dans la transmission. Le pilotage n'en serait que plus efficace.

Le HNF Heisenberg XF1 est équipé d'une fourche Rockshox Pike RC en 140 mm, de frein à disque Magura MT7, d'une courroie Gate ainsi que du moyeu à vitesses intégrées Rohloff Speedhub 500/14. L'ensemble est propulsé par un moteur Bosh Drive Unit Performance Line Cruise et une batterie de la même marque 400 Wh annoncée pour une autonomie de 130 km. Ce modèle, qui pèse 25 kg et permet d'aller à 25 km/h, ne sera produit qu'à 30 exemplaires. Le tarif est de 8 345.00 €. Une seconde version plus puissante permettant d'atteindre les 45 km/h est également disponible au prix de 8 830.00 €.

  • Commentaires

0 Commentaires

Top